25 ans, avec vous, pour vous!

Le 29/03/2013
25 ans, comme on dit en Afrique, ça n'est pas petit ...

Juillet 1993, nous capturons pour l’éternité l’image de cette petite fille, surprise à l’insu de son plein gré, les mains tendues vers les nuages pour accueillir les premières pluies de l’année comme un cadeau du ciel.


C’était à Zoula, petit village de brousse au Burkina Faso, à l’endroit même où nous avions décidé de financer notre premier micro-barrage en terre compactée. Ses petites mains frêles semblaient implorer le monde pour lui demander de venir soulager toute la misère d’une des régions les plus pauvres de la planète, là où le destin l’y avait placée, là où aujourd'hui encore il lui faut survivre avec moins de 1 € par jour. Sa bouche grande ouverte laissant transparaître, derrière un grand sourire, de larges dents immaculées, n’autorisait pourtant la moindre ébauche de son à se faufiler. Simplement, à peine dérangé par le ruissellement de l’eau sur une terre trop sèche, le silence. Comme celui dans lequel le continent africain est plongé depuis des décennies.

Ce cliché empreint de tant de symboles nous le reprenons au moment de tourner définitivement la page de 25 années de vie de DBA pour en écrire une plus belle encore.

Étrangement, d’autres sensations nous parcourent. Ces mains ne sont plus celles qui demandent mais celles qui offrent. Celles qui invitent à briser tant de barrières d’incompréhension et de clichés jamais dépassés. Celles qui, lorsque vous acceptez de les enlacer, vous transportent pour le temps que vous voudrez vers l’envie du don gratuit de soi pour les autres. Et puis le silence se rompt. Un cri s’échappe finalement du plus profond de cet petit bout de femme,  porté par des milliers d’autres, dans l’ombre, qui nous appellent à nous lever et à nous indigner, sans relâche, face à toutes les inégalités qui nous séparent. Te voici donc, Afrique, pauvre et généreuse, moribonde et pleine de vie. Digne et courageuse. Au fil de ce quart de siècles tu auras réussi à bouleverser tant et tant de jeunes qui ont osé relever avec nous le défi. Tu les as marqués au fer blanc pour le reste de leur existence comme pour leur donner la force et l’envie de devenir des changeurs de monde, des briseurs de silence, des acteurs de justice, des publicitaires de solidarité, des promoteurs de compassion, des hommes et des femmes responsables et engagés qui oseront dire non à cette société sans reflet dans laquelle on veut les enfermer. Ce petit bout de chemin passé avec toi, comment pourrions-nous le regretter.

De quelques-uns à l’origine, nous sommes aujourd'hui des centaines. L’audace de départ et les efforts jamais calculés nous ont rendus plus humbles et plus déterminés que jamais.

Nous regardons déjà vers l’avant, mais même en prenant une dernière fois le temps de nous retourner nous ne regrettons rien, sauf peut-être de ne pas avoir fait plus. Alors, conscients du chemin parcouru, nous nous arrêtons quelques instants pour fêter avec vous ce bel anniversaire et pour penser à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus et aidés, en Afrique ou en Belgique. 

Partenaires du Sud et du Nord. Parents et bénévoles. Professeurs et directeurs. Bailleurs de fonds et donateurs. A celles et ceux qui nous ont fait confiance, souvent dans la plus grande discrétion, sans rien attendre en retour, si ce n’est de voir la semence prendre germe.

A celles et ceux qui se sont donnés sans compter pour permettre aujourd'hui à DBA de rentrer dans sa pleine maturité. Merci.

D’autre prétention que de nous rappeler que demain, notre détermination au service des plus démunis ne devra pas se tarir, comme pour sentir qu'en posant notre pierre, nous contribuons nous aussi, un peu, à construire le monde.

Joyeux anniversaire DBA.

 

Le conseil d’administration au nom de toutes les équipes de travail de DBA.

Inscrivez-vous à notre newsletter