2010: Bilan de nos activités au Burkina Faso

Le 12/01/2011
                                                

Le programme CODDéSUD, mené de 2007 à 2010 par DBA et ses partenaires burkinabé (AMB) et béninois (ALDIPE), touche doucement à sa fin (mars 2011) Grâce à l'Action Sahel Vert,  plus de 500 jeunes et leurs parrains se sont joints à DBA et à ses partenaires et bailleurs de fonds pour améliorer la qualité de vie et de santé de communautés villageoises particulièrement fragilisées au Burkina Faso et au Bénin. 

Le bilan de ces 4 années est positif pour les populations bénéficiaires qui ont réellement vu leur condition socio-économique s’améliorer. Nos nombreuses visites de terrain et l’évaluation externe de nos activités  le confirment.  Afin d’améliorer la qualité du travail effectué, nous avons, avec nos partenaires  identifié les forces et faiblesses de ce programme. Cela nous a permis de formuler de manière encore plus efficace notre nouveau programme CODDéSUD II (2011-2013) afin de poursuivre notre travail avec les populations les plus vulnérables du Sud.

Plus particulièrement, en 2010:

Au Burkina Faso, notre zone d’intervention se situe dans les provinces du Boulkiemdé et du Sanguié où nous travaillons de concert avec notre partenaire AMB (Action Micro-Barrage) et avec les populations rurales.

Quatre villages ont été ciblés en 2010 : Villy-Idon, Nébiah, Rialo et Villy-Moukouan. Des micro-barrages avaient été construits les années précédentes dans ces villages et ont permis de retenir une impressionnante quantité d’eau durant la saison des pluies. En s’infiltrant, l’eau a reconstitué la nappe phréatique et a pu dès lors être utilisée durant toute l’année pour développer des cultures, notamment à travers la construction de puits maraîchers.

En 2010, forts des succès rencontrés et de la mobilisation des populations, de nouvelles actions ont été réalisées afin de renforcer la durabilité du projet et l’approche intégrée de la problématique de l’eau au sein des villages. Les périmètres rizicoles et maraîchers ont été développés et les producteurs ont ainsi pu mieux maîtriser le calendrier de production grâce à des formations supplémentaires. Trois forages ont également été réalisés et permettent à la population de disposer d’eau potable. De plus, les populations ont mis en place une centaine de latrines familiales et trois latrines scolaires afin d’améliorer les conditions d’hygiène au sein des écoles et des concessions.

RDV la semaine prochaine pour le bilan de nos activités en 2010 au Bénin!

ps/ des informations plus détaillées se trouvent dans la publication annuelle à destination de nos parrains, le DaBA, qui est téléchargeable ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter