Au Sud aussi, les jeunes se préparent au Do It

Le 26/05/2009
        

Le Do It 2009 approche et les préparations s’intensifient. Et il ne s’agit pas ici pour les jeunes de penser à ce qu’ils emporteront dans leurs bagages. Le Do It suppose en effet bien plus qu’un simple voyage, aussi alternatif ou équitable qu’il puisse être. Il se présente davantage comme une expérience de rencontre interculturelle et d’action solidaire qui doit nourrir leur compréhension des relations Nord/Sud et leurs potentialités pour s’engager ici et là-bas.

Si en Belgique, les journées de formation se succèdent, si les jeunes ne ménagent aucun effort dans l’organisation d’activités de sensibilisation et de soutien au projet Sahel Vert 2009, en Afrique aussi, les jeunes se préparent au Do It. Au Bénin, au Burkina Faso et au Mali, les jeunes ont activement participé à une année de formation qui a été pour eux l’occasion d’approfondir leur compréhension du fonctionnement du monde et des défis du développement à travers une réflexion sur des thématiques telles que le rôle et la place de la jeunesse dans la société africaine, les mythes et réalités de l’Occident, l’Afrique dans la société mondialisée, l'écologie, l'écosystème et la bio-sécurité, la démocratie, la paix et la citoyenneté.

Ces modules de formation sont conçus et animés par des formateurs du Sud. Ils reposent ainsi sur une lecture de la réalité et une pédagogie qui collent le plus possible au regard et au vécu des jeunes du Sud. Mais nos partenaires et nous veillons toutefois à assurer une certaine cohérence entre les thèmes traités ici et là-bas, afin de faciliter le dialogue entre jeunes et leur permettre d'échanger et de débattre sur les mêmes thématiques pendant le séjour. Les jeunes africains s’investissent par ailleurs activement dans la préparation des activités et des chantiers qui se tiendront pendant les séjours. L’entousiasme et le dynamisme dont ils font preuve laissent présager de très beaux moments d’échanges et d’action solidaire pendant le mois de juillet.

Inscrivez-vous à notre newsletter