Après l'Afrique, le Pérou!

Le 11/06/2008

Hola amigos, doitiens, membres de l'équipe bénévole, et tout autre visiteur de ce site!

Tout commence avec DBA...

Je vous écris ces quelques lignes car j'avais envie de partager un peu avec vous, ce que j'ai vécu et vis, pour mes 2 dernières semaines, ici en Amérique du Sud!

Je suis partie, si je me rappelle bien, avec DBA en 2005, puis l'année d'après en tant que bénévole, au Sénégal chaque fois. Il est clair que DBA a eu un impact sur ma (jeune) vie vu que je n'ai encore que 19 ans... La formation suivie, les weekends et débats m'enflammaient, me rendaient a chaque fois plus interessée, plus investie, plus revoltée aussi...Mais je ne suis pas des pessimistes de ce monde, j'etais ravie de ce que je pouvais apporter, petit à petit, avec l'action micro-barrage, le financement des arbres et autres à nos partenaires africains...

Le premier retour de mon séjour en Afrique fut difficile, je me rappelle avoir été choquée, dégoutée de tout ce que j'avais et voyais autour de moi, des esprits matérialistes et minimalistes des gens autour de moi! Heureusement, le 2eme retour, je l'ai vécu avec plus de recul et de maturité, mais toujours avec cette meme flamme, qui ne cessait de grandir en moi: Je savais ce que je voulais faire de ma vie, je voulais mener une vie d'engagements, et lutter contre les injustices dans ce monde!

Beaucoup me traiteront d'utopiste, de naïve mais moi j'y crois dur comme fer, c'est ce qui me fait rêver et avancer dans la vie.

Le grand saut...

Arrive alors la fin de ma rhéto à l'institut Saint Boniface. Depuis toute petite,je voulais partir un an après mes secondaires, pour apprendre d'autres langues et faire un "break" avant de commencer avec l'unif. Bien sur, au fil du temps et surtout apres mes 2 expériences en Afrique, la motivation et les idées avaient encore un peu plus evolué. Je me suis tournée vers une formule 2x5 mois. Je suis d'abord partie aux Etats-unis pour perfectionner mon anglais et vivre un peu cette ambiance high-school des films qui me faisait un peu rêver pour ses activités multiples, les équipes de sport, les matchs de foot le vendredi soir, les danses...Et j'ai adoré! Je me suis fait des amis extraordinaires, ai decouvert un autre visage que celui qu'on a habituellement des Etats-Unis, j'ai rencontré d'autres opinions et façons de penser, avec lesquelles je n'étais pas forcément d'accord, mais c'est ça aussi, faire un échange interculturel : écouter, discuter et apprendre...Enormement! Je ne me vois pourtant pas vivre dans cette societe, qui est, il est certain, ultra-consommatrice!

La 2eme partie de mon année, c'etait l'Amerique du Sud et la vraie aventure qui commençait! Je suis arrivée fin janvier au Perou,où j'ai suivi un mois de cours d'espagnol, ce qui m'a permis de recontrer des tas d'autres étrangers, volontaires...(des tas de gens géniaux!) mais surtout de maîtriser la langue et pouvoir rentrer en communication avec ma famille d'acceuil, la population, et les enfants que je rencontrerais tout au long de mes projets. Je profitais des weekends pour visiter la fabuleuse diversité de sites,villages,villes et choses à voir au Perou, dont je suis directement tombée amoureuse!

Le volontariat...

Pour moi premier volontariat, j'étais institutrice d'anglais, prof de sport et assistante de la prof principale pour les cours comme l'espagnol et les mathématiques, dans une petite école de village, non loin de CUZCO, où j'habitais. Avoir à donner cours dans une salle de classe qui ne contient même pas de sol, mais seulement cette terre qui est là pour vous rappeler que vous avez affaire à des villageois qui sont paysans de pere en fils, et dont la langue maternelle est le quechua! Ce fûrent 2 mois d'apprentissage, de découverte des ces enfants si attachants, qui crient votre nom quand ils vous voient arriver, partagent avec vous leur maïs ou canchas a la pause de 10 heures, et vous disent qu'ils vous aiment en vous embrassant! Quelle fierté et satisfaction lorsqu'aprés beaucoup de patience (et un peu d'énervement parfois, ce ne sont pas des anges apres tout...)ils comptent jusqu'à 10 en anglais, vous lisent leur première phrase en espagnol ou réussisent à faire leur devoir math! On a accompli quelque chose.

Parallèlement, je travaillais les après-midis dans un petit marché, à  Cuzco, où j'aidais les enfants à faire leurs devoirs, puis après on bricolait, allait à la plaine de jeux, bref on faisait comme tout enfant d'ici occuperait ses après-midis, sauf que là les enfants sont laissés à eux-mêmes, les parents travaillent et ils n ont pas de quoi s'acheter des crayons et feuilles de papier.

Apres celà, je suis partie en Equateur, à Quito, pendant 1 mois. J'y ai travaillé dans un orphelinat, dans le sud de la capitale. Le fait de savoir qu ils n'ont vraiment personne, alors qu'ils ont entre quelques semaines et 11-12 ans, m'a fait déborder encore plus d'amour pour eux...Et c'est dingue comme ces petits bouts vous le rendent bien, et cherchent la chaleur humaine et cet amour qu'ils n'ont jamais reçu! Ce fûrent,encore une fois, 4 semaines fortes en émotions...et activités. J'ai par exemple découvert avec eux les contes classiques de notre enfance, ils avaient peur devant la sorcière de Blanche-neige et les 7 nains, adoraient l'histoire des 3 petits cochons... Le problème, c'est d'être seule quand il y en a 35 qui réclament votre attention!

Et enfin, lorsque je suis revenue au Perou, je suis partie passer mon dernier mois à LARES, petit village andin a 3 heures de Cuzco. J'aide dans une petite maison qu'on appelle ici la CASITA, où vivent plus de 65 enfants pendant la semaine, pour les eviter de devoir marcher plus de 6 heures par jour pour aller et revenir de l'école...Première fois que je me retrouve seule étrangère, que les 90 pour cent de la population ne parle que quechua, et que je dois utiliser tout ce que j'ai appris avant pour établir un contact avec la population ici...Car oui, une culture ça s'apprend pour pouvoir la respecter!

J'ai aussi le temps de penser à tout ce que j'ai vecu, tous ces moments inoubliables qui m'ont changée à jamais, profondement, laissant une trace indélébile dans ma vie! Qui aurait pu penser que je m'attacherais tant à ce pays, ces écoles et orphelinats, cette langue, ces gens et surtout, à ces enfants! Ils sont le trésor de ce monde, et je suis reconnaissante à j'amais d'avoir pu les cotoyer, rire et apprendre avec eux...

Gracias, Peru, Ecuador Y Bolivia, gracias à tous ceux que j'ai croisé sur ma route, voyageurs solitaires ou en groupe, volontaires de tout âge et tout horizon, vous avez tranformé ma flamme intérieure en un véritable feu, rassurant et constant, qui ne risque plus jamais de s'éteindre!

Le retour... Il me faut rentrer dans 2 semaines à peine, et je suis à la fois excitée, heureuse et triste de voir cette fabuleuse aventure s'achever. Je reviendrai, et je me souviendrai...a jamais!

Voila voila, il y a bien sûr beaucoup plus, il y a les photos qui parlent bien mieux qu'un texte, les émotions qu'on laisse transparaître mais un peu difficile derrière un ecran d'ordinateur!

Pour ceux qui se demandent ce que je vais faire maintenant, je compte commencer des études de droit en néerlandais à Leuven, et m'orienter ensuite vers le droit humain et international...Avec de nombreux voyages d'ici la fin de mes études!

Un dernier mot pour les doïtiens qui partent cet été, vous avez une chance incroyable, et je vous dis que j'aimerais bien être une petite souris et me glisser dans votre valise. Je ne dis rien de plus, vous découvrirez et vivrez ce voyage par vous mêmes...

Hasta luego, Un beso

Valentine Donck

Inscrivez-vous à notre newsletter