Séminaire Sud Sud

Le 11/04/2005

Le séminaire Sud/Sud a réuni à Koudougou (Burkina Faso), du 24 février au 06 mars 2005, les responsables des Bureaux d’Echanges (BE) du Burkina Faso et du Sénégal. L’objet de la rencontre était d’une part, de procéder à un échange d’expériences entre les deux BE dans le domaine de la préparation des camps (Do It et autres) et de la formation des jeunes et d’autre part, de réfléchir sur la mise en place, le contenu et le fonctionnement d’un réseau Sud/Sud d’éducation au développement qui devrait entre autre permettre d’alimenter le site Internet de DBA par des réflexions menées par les jeunes africains sur divers thèmes qui touchent la vie africaine en particulier et l’actualité en général.

Les échanges d’expériences ont été fort enrichissants. Pour le séminaire, l’éducation au développement est une activité très importante dans le sens où elle s’adresse principalement aux jeunes, travaille pour l’éveil des consciences, pour une meilleure imprégnation des difficultés mais aussi des forces et potentialités de nos pays, de notre continent en général. Elle permet aussi aux jeunes de se départir des clichés, préjugés et autres complexes vis-à-vis de l’Occident et des occidentaux mais surtout l’éducation au développement veut amener les jeunes d’aujourd’hui et adultes de demain, à s’engager, chacun selon ses possibilités, dans la grande tâche qui consiste à relever le défi du développement économique, scientifique et technologique qui se pose et s’impose, aujourd’hui plus qu’hier, à nos pays et à toute l’Afrique.

Le séminaire a été une bonne opportunité pour les responsables des BE du Burkina et du Sénégal qui ont partagé leurs expériences respectives et réfléchi ensemble sur des problèmes comme le réseau Sud/Sud, la consolidation et le renforcement de l’éducation au développement, la planification triennale, sur les camps Sud/Nord et Sud/Sud, élaboré un projet de budget, un cadre logique…

C’est au total une riche expérience qui a permis aux responsables des BE d’harmoniser leurs points de vue, leurs méthodes de travail et de dégager des perspectives. C’est au vu de l’important travail abattu que le séminaire a recommandé l’organisation fréquente de rencontres de ce type tout en posant la nécessité de renforcer la formation des responsables de BE dans les domaines intéressant leurs activités.

JACOB SADIO
Responsable BE Sénégal

Inscrivez-vous à notre newsletter