Retour sur la formation

Le 24/01/2018
                                
Les groupes voyages se sont rencontrés pour la première fois ce week-end!

Le fil rouge qui nous a occupé ce samedi était de:

1. constater que les activités humaines mettent en péril les équilibres environnementaux (pression sur les matières premières, course à la surconsommation, ...)
2. comprendre que les systèmes agricoles industriels dominants sont néfastes pour les sols et la santé des agriculteurs
3. aborder le paradoxe de la faim qui veut qu'aujourd'hui, alors que nous produisons assez de nourriture pour 12 milliards de personnes, il reste encore environ 800 millions de malnutris dans le monde. Et le paradoxe va plus loin puisque ce sont généralement les agriculteurs qui souffrent de la faim. 


Face à ces constats, nous avons voulu mettre en avant le rôle que les jeunes, à leur échelle, pouvaient déjà avoir un impact. En effet, nous avons pris le temps d'exposer aux jeunes différentes alternatives pour réduire notre empreinte écologique.

Le dimanche a permis de nous pencher sur deux axes: 
1. Le paysage associatif et la distinction entre les ONG d'aide d'urgence, de développement, de plaidoyer et d'éducation. Ainsi, nous avons pu resituer le travail mené par DBA et ses partenaires.
2. L'après midi, nous avons présenté l'action Sahel Vert aux jeunes, en les motivant un maximum pour qu'ils puissent soutenir les actions en faveur d'une agriculture ainsi que l'émergence d'une jeunesse citoyenne et engagée.


Nous attendons avec impatience le prochain weekend, qui aura comme sujet les causes historiques et économiques des inégalités mondiales!

Inscrivez-vous à notre newsletter