BK2, chaud comme le feu !

Le 28/07/2015



Chers parents,



Après une première semaine d’acclimatation,
nous sommes rentrés dans le vif du sujet : le reboisement ainsi que les
autres chantiers. L’énergie et la motivation des correspondants qui nous ont
accueillis à bras ouverts nous impressionnent, et les « au revoir » seront
surement difficiles.



Lundi, premier jour de reboisement et déjà
plus de 5000 trous creusés en une seule journée, un record dans l’histoire de
DBA. Bien sûr, ce chantier c’est bien plus que du travail physique et nous
avons aussi beaucoup parlé et partagé nos points de vue sur une multitude de
sujets.



Les jours se suivent mais ne se ressemblent
pas. A chaque journée son lot de découvertes et d’émotions. Certains ont eu
l’opportunité de passer à la radio de Koudougou, de travailler dans un maki (un
petit restaurant) ou encore de vendre des galettes de sésame à un péage. Nous avons pu
aussi animer plus de 100 enfants par petits groupes de quatre ; un moment
que nous ne sommes pas prêts d’oublier.Toutes ces expériences nous ont permis
de faire face à la dure réalité burkinabé mais aussi de réaliser à quel point
les gens ici font preuve de courage et de créativité au quotidien.



Sachez donc, chers parents que nous allons très
bien et qu’une dernière semaine certainement riche en émotions et en aventures
nous attend.



Nous vous embrassons très fort !



Pour le groupe BK2,
Quemi et Louisianne.



 



Le
mot du staff
 :



La semaine qui vient de s’écouler est une
preuve supplémentaire de tout ce qu’une jeunesse engagée et motivée est capable
d’accomplir. Le record des 5000 trous creusés en seulement un jour est un
exemple parlant, parce que derrière ce chiffre se cachent d’innombrables
rencontres, des chants, des cris, des amitiés, des échanges et des émotions
vécus jour après jour au rythme des pelles et des baramines qui frappent la
terre rouge. Nous recevons de nombreux encouragement de la part des africains,
et le dernier en date nous est venu de Léonard, un ancien participant au Do It,
qui reconnaissait ne plus avoir vu de si beaux échanges entre les
« doitiens » du nord et du sud depuis des années.



Les chantiers primaires et économiques
touchent aussi à leur fin, et on pourrait écrire un roman entier sur tout ce
que vos enfants y ont vécu. Nous les voyons grandir, et leurs réflexions
toujours plus poussées sur ce qu’ils y vivent font de nos soirées des moments
incroyablement riches.



Nous quittons bientôt les correspondants et
le CET (l’école où nous logeons), qui a fini par devenir notre maison. Les
prochains jours s’annoncent tout aussi intenses que les précédents, et nous pouvons
vous promettre une chose : les jeunes que vous retrouverez d’ici quelque
jours sur le parking de Stalle seront bel et bien ceux que vous nous avez
confié le jour du départ, mais ils ne seront sans doute plus vraiment les
mêmes !



L’équipe staff BK2


PS : en ce moment, la connexion est très lente à Koudougou et nous ne parvenons pas à charger de photos. Nous essayeront d'en ajouter à la news si la situation s'améliore !



Array ( )