Visite de nos partenaires (Inde et Sénégal)

Le 03/03/2015
                
Dba a eu le plaisir et l'honneur d'accueillir 2 de ses partenaires sud. A quelques heures de leur retour au pays, Sadio (Sénégal) et Father Vas (Inde) se sont exprimés sur la dizaine de jour qu'ils ont passé en Belgique.

" Je dois dire que j’appréhendais un peu le fait que nous parlons des langues différentes. Je me demandais comment nous allions pouvoir communiquer. Heureusement, on a réussi à échanger à tout moment. On se rend compte qu’en tant qu’humains, nous sommes tous les mêmes. J’ai trouvé très intéressantes les explications que Fr Vas a données sur son pays. Je n’ai jamais été en Inde mais ça me donne une idée de certaines réalités qu’ils vivent là-bas. En tout cas, je pense que nous avons les mêmes préoccupations et surtout les mêmes ambitions. Il faut continuer nos partages d’expérience pour une meilleure convergence et compréhension des choses. Ce qu’on fait à l’échelle de DBA, ça peut sembler très petit mais au fond pour moi, c’est l’humanité qui gagne. Parce que quand les hommes se comprennent et deviennent plus solidaires, ils deviennent  moins violents, moins sectaires, il y a moins d’étiquettes, de préjugés, et ça c’est formidable " (Sadio).

" DBA m'a fait rencontrer un nouveau frère humain . Sadio est quelqu’un d’extraordinaire. C’est un homme agréable et sage, très expérimenté. J’ai beaucoup apprécié le contact avec lui. On a pu échanger beaucoup sur nos  activités, partager des idées et on s’est rendu compte de nombreuses similarités " (Fr. Vas). 

" J’ai aimé le contact avec les jeunes. Ils sont déjà très soudés, il y a une bonne cohésion et une dynamique de groupe bien installée. Et puis, ils ont un véritable engouement pour ce projet. Ils ont ce désir d’aller à la rencontre de l’autre, de savoir. Avant même de connaître leurs correspondants africains, j’ai pu voir que les jeunes belges se sentent déjà très concernés par la situation du Sénégal et par les inégalités en général " (Sadio). 

" La rencontre avec les jeunes m’a vraiment enthousiasmé. Je voudrais leur dire que je les aime tous. Ils sont doués, joyeux et tellement intéressants. J’ai apprécié leurs questions pleines de sens. On a abordé le système politique, éducatif, économique de l’Inde. Ils sont curieux, ils ont envie d’en savoir plus. Ils ne s’arrêtent pas qu’aux faits mais ils essaient toujours de comprendre les choses en profondeur, les causes, les conséquences, … " (Fr. Vas). 

" Bon, ce n’est pas mon premier séjour mais quand même, j’ai vu des bénévoles au top ! Tu les vois diriger des séances, orienter des discussions, etc. En travaillant avec eux, tu oublies leur âge, tellement ils font preuve de maturité. C’est parfois étonnant de voir parfois des jeunes de 16, 17, 18 ans faire des réflexions de pointes sur des sujets qu’on ne pense pas toujours  à leur portée " (Sadio).

"Je voudrais aussi vous remercier pour ce que vous faites dans le cadre de l’action « Sahel Vert ». Je me suis rendu compte des efforts que fournissent les jeunes belges pour collecter de l’argent et soutenir des projets chez nous. Ce n’est pas facile : ils cuisinent, ils organisent des événements, ils écrivent des lettres, etc. J’apprécie beaucoup leur implication " (Fr. Vas).

Inscrivez-vous à notre newsletter