Move with Africa

Le voyage scolaire engagé et solidaire

Cette expérience, destinée aux élèves et aux professeurs du 3ème degré du secondaire, va bien plus loin qu’un séjour scolaire à l’étranger. C’est une magnifique opportunité pour des élèves et des professeurs, en particulier ceux qui n’ont pas l’habitude de voyager, de s’ouvrir au monde et aux autres en s’engageant dans une démarche citoyenne porteuse de sens pour eux et pour la société.
8
journées de formation par an
21
professeurs formés à l'ECMS
129
jeunes de Belgique sensibilisé·e·s

Vous êtes un·e enseignant·e du 3e degré du secondaire
intéressé·e à participer en 2021 ?

Découvrez le Move with Africa

Inscriptions ouvertes du 16 novembre 2020 au 22 janvier 2021

La formation préparatoire

Apprendre avant de partir

Partir au Sud ne s’improvise pas. Le voyage n’est qu’une étape d’un processus d’apprentissage de plusieurs mois jalonnés par des formations, des rencontres et la construction d’une dynamique de groupe. C’est ce temps donné aux jeunes pour faire murir leur réflexion, prendre conscience des inégalités et injustices de notre monde, en comprendre progressivement les causes et les implications qui leur permet de tirer pleinement profit de leur voyage.

Par un travail autour notamment des stéréotypes, des discriminations, des inégalités, de la question environnementale et de l’agriculture, les jeunes sont progressivement armés et préparés à l’immersion et à la rencontre afin d’en tirer le meilleur.

Le séjour d'immersion

Apprendre par la rencontre et par l'action

Durant le séjour, les jeunes sont amenés à s’immerger dans la réalité du pays et cela à travers de nombreuses activités comme reboiser des parcelles, faire des animations avec des enfants, aider au maraîchage, construire des bâtiments, sensibiliser au zéro déchet, préparer la cuisine, visiter des fermes agroécologiques, des jardins et des artisans, profiter d’une soirée autour du feu, etc.

Toutefois, le cœur du projet se situe dans l’échange interculturel et tout particulièrement avec des jeunes africains du même âge. Il s’agit en effet de rencontrer l’autre dans son contexte, de partager son quotidien, avec son lot de surprises, de découvertes mais de difficultés aussi, de réaliser ensemble un projet utile pour la communauté et pour finir de prendre le temps d’échanger des idées, des questions, des espoirs. Cette ouverture favorise la remise en question et l’évolution de chacun. Elle construit également des ponts et renforce ce sentiment d’appartenance à une humanité commune.