Sénégal 2 : premières nouvelles

Le 05/07/2013
                                

Chers parents, chers amis,

Nous voilà au 6ème jour sur place et nous avons
déjà vécu un nombre incroyable de choses, comme si nous étions arrivés il y a
déjà un mois et non pas une semaine.

Après un long voyage en avion, nous avons, dès notre arrivée
à Dakar, été écrasés par la chaleur. Une chaleur qui ne nous quitte plus depuis.
Heureusement, nous nous en sommes accommodés et après tout, c’est peu de choses
auprès de tout ce que nous voyons tous les jours.

Nous logeons dans une école primaire au plein cœur de
Diourbel - l’école Ngor Sène -  et,
passé la découverte des toilettes turques, nous nous y adaptons. Nous mangeons
tous ensemble sur des nattes et partageons les mêmes classes pour dormir. La
vie en groupe se pose petit à petit et reste une expérience enrichissante. Niveau
nourriture, ce sont les institutrices de l’école qui nous préparent de
délicieux repas. Point de vue sommeil tout va bien hormis l’appel à la prière
de 5h du matin et les pluies tropicales qui nous rafraîchissent bien.

Dès notre arrivée, nous avons rencontré nos correspondants
sénégalais avec lesquels nous chantons et dansons à longueur de journée. Les
échanges sont riches et amusants. Malgré le peu de jours passé ensemble, les
amitiés qui se créent semblent longues et durables.

Ensuite, nous sommes allés dans le petit village de Sambé
afin de voir les projets financés par Sahel Vert : un système de goutte à
goutte et de panneaux solaires pour améliorer les techniques maraîchères de la
région. Nous y avons également construit une clôture afin de protéger le
périmètre maraîcher.

Nous avons ensuite visité le dispensaire de Pattar afin que
chacun puisse avoir un aperçu du système de santé sénégalais. La maternité nous a particulièrement interpellée : la sage femme disponible 24h/24 et 7j/7, les conditions sommaires, ... nous nous rendons compte de la chance d'avoir un système de soin performant en Belgique. Nous avons
également assisté (activement) aux cérémonies d’ouverture des chantiers
primaire et reboisement pour enfin démarrer tous les chantiers ce mercredi 3/07 (dont notamment l'immersion économique).

Dans Diourbel, on se déplace en bennes et tous les gens nous
font signe pour dire bonjour aux « toubabs » (nous). Les paysages
changent au fil des pluies et nous montrent à quel point l’eau est une
ressource rare et nécessaire à la vie rurale. En effet, depuis l’arrivée de l’hivernage,
chacun s’affaire dans son champ, en espérant engranger une récolte qui lui
permettra de tenir l’année à venir. Ici, malgré la pauvreté, les habitants sont
chaleureux et accueillants. Nous sommes tous d’accord pour dire que nous
passons un chouette séjour et que le groupe s’entend bien.

Nous allons profiter de ce WE pour nous reposer et découvrir d'autres aspects de la région, dont notamment le mouridisme et la vie dans un village de brousse. La semaine prochaine, nous redoublerons d'efforts pour vivre une semaine de chantiers riche en défis et échanges.

On pense à vous,

Le groupe Sénégal 2. 

Inscrivez-vous à notre newsletter