Ces fondations qui nous accompagnent

Le 11/10/2012
                                        
Depuis 25 ans, DBA mène des actions concrètes de solidarité afin d’améliorer les conditions de vie des populations africaines. Ainsi des milliers de personnes au Burkina Faso, au Bénin et au Sénégal ont aujourd’hui accès à une meilleure alimentation et peuvent mener une vie digne.


Mais ces changements ne sont pas le fruit d’un seul homme. Bien au contraire, ils reposent sur l’engagement de milliers de jeunes, de bénévoles, de sympathisants et d’organisations, qui ont voulu s’associer à DBA pour combattre la pauvreté et les inégalités.


Aujourd’hui, nous voudrions mettre en lumière les fondations qui nous ont soutenu et continuent de nous soutenir dans la réalisation de notre mission. Parce que derrière ces fondations, ce sont des femmes et des hommes qui partagent notre vision du monde et s’engagent à nos côtés mais aussi parce que sans eux, DBA ne parviendrait peut-être pas à mobiliser les ressources privées qui nous permettent de ne pas dépendre uniquement des fonds publics pour exister.


Commençons notre tour d’horizon par la fondation Croix du Sud, partenaire de longue date de DBA, qui depuis 2003 alloue chaque année à DBA un financement dans le cadre de nos programmes au Burkina Faso et au Bénin. Ce soutien dans la durée est un gage de confiance et est très important pour DBA car il nous permet de privilégier une approche à long terme sur le terrain.


En 2011, deux autres fondations nous ont apporté leur soutien. La fondation Gustave Stoop qui a pour but de soutenir les initiatives destinées à la promotion sociale des jeunes a financé le projet de reboisement mené par les jeunes belges et les jeunes africains dans le cadre du do it 2011. La fondation Didier t’Serstevens est, pour sa part, intervenue dans le cadre de notre programme au Bénin qui vise à renforcer les capacités de production locales et à améliorer les pratiques alimentaires des populations. Cette année, la fondation Elisabeth et Amélie nous soutient dans le cadre de notre projet qui vise à renforcer l'accès et la gestion durable des ressources en eau dans le village de Nédialpoun au Burkina Faso.


A l’avenir, DBA souhaite entretenir et élargir ses collaborations avec des fondations privées qui partagent nos préoccupations. Ce sera aussi une façon pour nous d’être moins dépendants des fonds publics, qui ont la vie dure dans le contexte de crise actuelle.

Inscrivez-vous à notre newsletter