Tout roule au Burkina pour ISJ !

Le 14/04/2011
        

Voici maintenant un peu plus d’une semaine que le groupe scolaire de Saint-Joseph à Charleroi est arrivé au Burkina Faso.

Après quelques jours d’acclimatation pendant lesquels les jeunes ont eu l’occasion de rencontrer leurs correspondants mais aussi découvrir la ville et les différents lieux de chantiers, les choses sérieuses ont commencé. En effet, depuis vendredi, les différents chantiers ont débuté.

Le chantier maraichage se déroule dans le village de Villy où les échanges avec les correspondants et les villageois rythment le travail du groupe. Les après-midi, trop chaudes pour travailler, sont consacrées à la découverte du village. Les villageois emmènent les jeunes découvrir les réalités du village (tour au marché, piler le mil, puiser l’eau, …).

A Kamsi, l’animation des enfants se passe bien. Les jeunes se succèdent chaque jour pour animer les élèves de l’école. Le thème du chantier est « Tintin ». Tous les jours, un nouvel album est présenté et une thématique en rapport avec l’album est choisie. Les animations de la journée s’articulent alors autour de cette thématique. Jeux, danses, chants sont au menu de ce chantier d’animation qui ravit les Belges comme les Burkinabés. Pour garder un souvenir du passage du groupe dans l’école, une fresque a été dessinée dans une classe.

Le chantier économique a également été lancé. Ce chantier donne l’opportunité aux jeunes de découvrir l’économie de la débrouille africaine. Les jeunes se rendent pour la journée soit dans un petit restaurant, soit au péage avec un petit vendeur de sésame, soit chez un cireur de chaussures … l’occasion de se frotter au quotidien des gens.

Enfin, le chantier santé bat son plein également. Le dernier groupe de jeunes part ce midi passer une journée complète au dispensaire de Nandiala et au CREN (centre de nutrition). Une immersion au cœur du monde de la santé en Afrique.

Mais qu'ont-ils fait de leur week-end ?

Samedi passé, les jeunes se sont rendus à Rialo. Ils ont pu visiter les réalisations du projet qu’ils ont contribué à financer. Ils y ont vu différents projets réalisés par l’ONG partenaire dans ce village: des latrines scolaires, un micro-barrage et plusieurs périmètres maraichers.  Sur place, ils ont eu l’occasion de rencontrer le directeur de l’école du village bénéficiaire des projets. Voir à quoi a contribué toute leur mobilisation menée en Belgique a ravi les jeunes belges.

Dimanche, ils ont eu l’occasion de partager leur point de vue avec leurs correspondants sur de grandes thématiques qui nous touchent tous : la situation de la femme à travers le monde, l’immigration et la dette du Tiers Monde. Ce parlement des jeunes leur a permis de confronter leur point de vue et d’apprendre à mieux connaitre leurs correspondants.

Et les soirées ?

Les soirées sont aussi l’occasion d’apprendre à connaitre la culture burkinabé. Tous les jours, leurs correspondants burkinabés les rejoignent fin de journée sur le lieu de logement afin d'échanger et discuter.  De plus, quelques invités sont déjà venus leur rendre visite le soir pour prendre le temps de discuter avec eux de certaines réalités burkinabés : l’éducation au Burkina, la situation de la femme en Afrique, ...

Et après?

La semaine prochaine, les chantiers se termineront petit à petit. Les élèves quitteront alors Koudougou et auront l’occasion de découvrir d’autres régions du Burkina ainsi que d’autres initiatives locales qui y sont menées.

Vous l’aurez compris, le programme est chargé et plein de moments forts. Le groupe de jeunes en profite un maximum et ce, sans exception, puisqu’aucun n’est malade.

Il leur reste dix jours sur place, on leur souhaite encore plein de découvertes et de rencontres.

A tout bientôt ! >

Inscrivez-vous à notre newsletter