Financement de partenaires - nouvelles de nos activités au Bénin

Le 15/11/2008
        

Pour rappel : voici maintenant 2 ans que nous travaillons avec l’ONG béninoise ALDIPE et les populations de l’arrondissement de Allahé – menacées notamment par la crise alimentaire et l’augmentation du prix des matières premières – pour améliorer leurs conditions de vie. La situation dans l’arrondissement de Allahé (8.700 personnes dont 52 % de femmes) est marquée par une insuffisance de production céréalière. Au Bénin, notre programme CODDéSUD a donc pour objet la mise en valeur des terres de fonds de vallée situées le long du cours d’eau Zagbo et le renforcement des capacités de production des villageois.

Actuellement, 17 ha de bas-fonds sont en cours d’aménagements pour la riziculture et 15 d’entre eux seront mis en valeur d’ici la fin de l’année 2008. Le travail, réalisé à la main, est effectué par plus de 211 producteurs qui se sont structurés en 10 groupements.

Au vu de la grande motivation de la population, une décortiqueuse a été acquise par la communauté grâce au programme CODDéSUD. Celle-ci permettra de transformer le riz produit et ainsi lui donner une plus grande valeur marchande. De plus, un motoculteur a également été financé grâce à la fondation Croix du Sud (voir photos). Ce dernier permettra d’alléger considérablement le travail manuel accompli par les populations et ouvre de nouvelles perspectives de productions.

A côté de l’aménagement des terres pour la riziculture, d’autres actions sont entreprises pour aider les populations à développer le maraîchage et l’élevage de petits animaux (par exemple des lapins). Un appui constant est apporté aux producteurs ; non seulement pour leur apprendre les bonnes pratiques culturales mais également pour les aider à transformer leur production et à les commercialiser.

Outre ces différents aspects « agricoles », des actions sont également entreprises pour améliorer les conditions d’hygiène et de santé de ces populations, en travaillant notamment en collaboration avec d’autres programmes actifs dans la région.

Les résultats actuels sont donc encourageants et incitent les populations à s’impliquer au maximum dans les prochaines campagnes rizicoles (du 15 septembre au 31 janvier puis du 1er mars au 15 juillet).

Ce projet visant à lutter contre l’insécurité alimentaire et à fournir aux populations les capacités de production nécessaires à leur propre alimentation a une importance primordiale, surtout à l’heure actuelle où le Bénin est particulièrement touché par la crise économique et la hausse du prix des denrées alimentaires.

Nous en profitons pour remercier toutes les personnes qui soutiennent ce projet pour la confiance qu’elles nous ont toujours accordée.

Inscrivez-vous à notre newsletter