Retour sur le séjour ACJ: Le témoignage d'un professeur

Le 08/05/2006
Ce que je retiendrai du Burkina:

Le sens de l'hospitalité des Burkinabé, leur sourire, leur générosité. Les villages dans la brousse. La pauvreté. Les enfants qui crient 'Nasaara' et rient en nous voyant. Le regard des personnes âgées que nous avons croisées. La terre rouge.
L'ombre des manguiers. Les nérés et leurs fruits rouges qui ressemblent à des boules de Noël. L'éclat des flamboyants. L'immensité des baobabs. Le souffle chaud de l’harmattan. Le manque d'eau. Le combat contre le désert. Les jardins maraîchers près des micro-barrages. Le goût des mangues.
Les gestes rythmés des femmes quand elles nettoient et pilent le mil. Leur élégance quand elles marchent en portant l’eau sur leur tête. Le long travail de sensibilisation du personnel des dispensaires. La vaccination dans la brousse. Les enfants de Latou et du Sandié. Le groupe que nous avons formé durant notre voyage. Les personnes qui nous ont accueillis, aidés, accompagnés tout au long de notre séjour.

La liste est loin d'être terminée.

Tout ce que j'ai vu et vécu reste gravé dans ma mémoire. Il m'arrive fréquemment d'y penser et tout cela reste tellement familier. D'ailleurs, je pense que je ne suis pas tout à fait revenue. Une part de moi est là-bas, dans la brousse à l'ombre d'un manguier…

Dominique, secrétaire à l'Athénée Charles Janssens

Inscrivez-vous à notre newsletter