Le séjour d'immersion sud nord est lancé !

Le 12/04/2006
Aujourd’hui, cela fait exactement 3 jours que nos jeunes amis burkinabés et sénégalais ont quitté pour la première fois leur pays natal pour partir à la découverte des réalités européennes. Après une escale à Paris pour les uns, une escale à Madrid pour les autres, c’est courageux, impatients et très motivés qu’ils ont bravé le froid sibérien de notre pays pour entamer un séjour qui s’annonce d’ores et déjà haut en couleurs et en émotions.

Mais qu’attendent-ils au fond de ce séjour ? Découvrir, apprendre, échanger, vivre des réalités nouvelles mais aussi et surtout déconstruire les préjugés et les idées reçues et contribuer au changement de mentalités des belges sur l’Afrique. Comme nous le disait si bien Yannick : « Nous aimerions montrer aux belges qu’au-delà des guerres et des famines, l’Afrique, c’est aussi des gens qui se bougent et sont porteurs de projets ». N’en sont-ils pas l’exemple le plus éloquent ?

Après un petite visite de la ville et une bonne nuit de sommeil, c’est les yeux et le cœur grand ouverts qu’ils ont mené à bien leur première journée de chantier consacrée aux réalités des réfugiés, des demandeurs d’asiles, des clandestins, bref de tous ceux pour qui la réalité belge est loin de s’apparenter à un petit paradis. Tour à tour dans la peau d’un clandestin, d’un demandeur d’asile ou d’une victime de la traite des êtres humains, ils ont appris énormément des témoignages poignants de deux jeunes guinéens exilés en Belgique depuis 5 ans et ont partagé de merveilleux moments avec les jeunes demandeurs d’asile d’un centre d’accueil bruxellois.

Après le succès de cette première journée, les voilà repartis sur un deuxième chantier : certains d’entre eux viennent en effet de partir avec l’équipe d’intervention du CASU (Centre d’Action Sociale Urgente) pour une tournée qui elle aussi ne risque pas de les laisser indifférents.

Sandra Lambillotte. Permanente.

Inscrivez-vous à notre newsletter