Le BN1 vous salue !

Le 06/07/2019
                                
Une première semaine riche en émotions ! Le Bénin nous émerveille déjà...

Chers Parents, ami.e.s, famille,



Cela fait maintenant une semaine que nous avons, pour la
première fois, posé nos pieds sur le sol béninois. L’atterrissage a été plein
de chaleur dans tous les sens du terme.



Évidemment, un énorme manque de vous, de notre confort, de
nos amoureux.ses, de nos ami.e.s, s’est fait ressentir. Mais la bonne humeur,
les chantiers et les danses africaines nous ont vite fait oublier nos tracas.
Nous rêverions que vous soyez à nos côtés pour vivre cette immersion, ces
réalités, ces découvertes. Il faudrait que chacun et chacune dans sa vie ait
l’occasion d’aller à la rencontre d’autres et de vivre des relations aussi vraies,
aussi humaines.



Nous avons tout d’abord vécu une courte acclimatation durant
laquelle nous avons vécu en immersion dans un petit village. Nous avons eu la
chance d’avoir une première approche de ce beau pays en vivant une journée en
immersion famille plus qu’intéressante. Avec eux, nous avons cultivé, arraché,
trié, mangé un peu, ri beaucoup, parlé avec les mains, découvert le fon. Cette
première immersion, c’est un premier contraste avec la Belgique un contraste
extrême, une première claque. Les conditions de vie du village de Zounou nous
ont tellement marqués par rapport à nos foyers que nous venions de quitter. Pouvoir
visiter les projets Sahel Vert nous a beaucoup touchés. Nous avons donc pu voir
à quoi nos efforts durant l’année ont pu servir. Nous en apprenons plus sur
l’agriculture africaine.



Dans un deuxième temps, nous avons eu la chance de
rencontrer des correspondants extraordinaires, avec qui nous continuons de
faire connaissance de jour en jour. Le contact a été automatique et naturel.
Qui l’eut cru, nous qui vivons des vies si différentes à 5000km les un.e.s des
autres. Ayant suivi les mêmes formations, à 500 km de distance, nous avons des
conversations très intéressantes, sur l’école, la religion, la sexualité, la
perception de la vie, la politique, etc. Nous passons de longues heures à
discuter et échanger entre nos pays.



Nous avons également présenté et assisté à la cérémonie
d’ouverture de notre séjour, emplie d’émotions, de danses traditionnelles et de
discours. Nous sommes positivement étonnés par l’accueil chaleureux offert par
chaque Béninois. Nous avons pu visiter Abomey, sa mairie, ses monuments
historiques, et son marché. Les rues sont pleines de vie, d’échoppes et de
musique.



Depuis quelques jours, la routine s’installe. Le climat
« douff » nous a tous surpris. Couverts de transpirations, nous avons
commencé le reboisement, parallèlement aux différentes immersions. Nous sommes
bien installés à Abomey, notre petit « chez nous ». Nous dormons dans
une école primaire. Malgré quelques soucis d’approvisionnement d’eau, qui sont
réglés, nous sommes heureux ici. Sans miroir, sans téléphone, sans télévision,
sans artifices, nous sommes plus vrais que nature. Le ciel est couvert, la
terre est rouge, les rues bruyantes, les moustiques à l’affût pour nous piquer.
Le soir, nous avons différentes veillées. Certaines sont informatives, d’autres
pleines de challenge, d’autres encore, plus sensibles ou drôles. Nous mangeons
local et extrêmement bien : riz en sauce d’arachide, poulet, couscous, ratatouille
… Les trois litres d’eau à boire tous les jours nous hydratent bien.



À différents niveaux, nous avons tous une soif d’en
découvrir plus sur nos pays. Nous remplissons nos têtes de milliers de
souvenirs et de milliards de beaux paysages.



Nous sommes plus que motivés pour les divers projets que
nous entreprenons.



Sur cette belle note, nous allons terminer cette lettre.



Tout le groupe Bénin 1 vous fait de gros bisous et a quand
même un peu hâte de revoir.




Le mot du staff



Bonjour à toutes et tous,



Chers parents,



Voilà une semaine que nous avons embarqué avec à nos
trousses, 36 jeunes assoiffés de découverte et de solidarité. Quel chemin déjà
parcouru en si peu de temps ! Vous pouvez être fiers de vos enfants, nous
le sommes en tout cas.



Les premiers pas en Afrique se font pour chacun et chacune à
son propre rythme, tenus pas la main par 8 staffs et une responsable santé
attentionnés. Le premier élément qui frappe, c’est évidemment l’accueil
extraordinaire qui nous est réservé par les Béninois. Mais derrière les sourires
et les « Yovo » scandés dans la rue, se cachent des réalités de vie
révoltantes.



Les questions fusent, les débats animent les journées et les
soirées, les découvertes sont nombreuses. Suite au prochain épisode, dans une
semaine !