BK2 toujours mieux

Le 28/07/2018
                                                
Neyibeogo la Belgique,
Voici quelques nouvelles du pays des hommes intègres. Notre deuxième semaine ici a été tout aussi, voire encore plus, riche en émotions, découvertes, réflexions, partage, échanges, que la première.

Samedi passé, nous avons passé une matinée en
immersion dans le village de Kamsi. Cela nous a permis de découvrir encore une
autre réalité que celle de la ville. Au village, le travail est dur, la pluie
manque, les récoltes ne permettent pas toujours de satisfaire aux besoins de la
famille. Comment se fait-il que ceux-là mêmes qui cultivent la terre aient
faim ? C’est un paradoxe qui nous fait réfléchir sur la difficulté que
représente le travail d’agriculteur ici, surtout lorsqu’on sait qu’au Burkina,
plus de 90% de la population est faite d’hommes et de femmes travaillant la
terre.



Le soir, c’est soirée culturelle. Nos
correspondants burkinabè et marocains ont préparé des danses et des chants
traditionnels. Le spectacle est magnifique et on en profite pour s’imprégner de
la culture burkinabè et marocaine que nos correspondants portent si fièrement.



Le dimanche matin, nous prenons la route pour
Koukouldi, où se tiennent des projets financés par l’action Sahel Vert, bref par
nous ! Sur place, nous sommes chaleureusement accueillis par les
bénéficiaires des projets. Quel plaisir de découvrir de nos propres yeux les
projets qui nous avons permis de réaliser, en partenariat avec l’ONG burkinabè
ASMADE, en nous mobilisant pendant l’année. Le projet à Koukouldi est la
réfection d’un barrage afin de retenir l’eau de pluie et ainsi enrichir la
nappe phréatique, ce qui permet aux agriculteurs du village de cultiver durant
toute l’année. A Koukouldi, pas de monoculture et d’engrais chimique, mais une
agriculture diversifiée et respectueuse de l’environnement, qui permet aux
villageois de subvenir à leurs besoins et même de revendre leur surplus afin de
financer l’éducation et les soins de santé des enfants du village.



Le dimanche après-midi et le lundi matin, une
expérience particulière nous attend puisque nous logeons chez nos
correspondants. L’accueil qui nous est réservé par les familles nous va droit
au cœur.  Malgré que la plupart des familles
vivent dans la précarité, elles donnent sans compter. Cette immersion nous
permet d’en apprendre encore plus sur nos correspondants et d’avoir de
nombreuses discussions sur des sujets variés.



Le lundi après-midi, nous visionnons la vidéo
« Un pas vers l’autre », qui décrit l’immersion pendant deux semaines
en Belgique de staffs burkinabè, béninois et marocains, et nous assistons aux
témoignages de certains participants. A travers ces témoignages, nous
(re)découvrons la Belgique sous un autre regard, extérieur, plus critique, et
nous discutons de thématiques telles que la précarité, l’enseignement et
l’immigration. 



Depuis mardi, les chantiers ont repris.
Certains d’entre nous sont au chantier reboisement, d’autres au chantier
animation d’enfants, et d’autres passent une journée avec un commerçant.

Hier nous avons planté notre 5000ème et dernier arbre dans la commune de Nandiala. Nous laissons ainsi une trace dans le paysage du Burkina. Au dela des plans que nous avons planté, ce sont surtout des idées que nous avons semé depuis notre arrivée et la rencontre avec les groupes marocains et burkinabè.



Nous quittons demain Koudougou pour nous rendre
à Bobo et l’ouest du pays. RDV mercredi prochain pour qu’on puisse vous raconter tout
cela de vive voix !



Nous vous laissons maintenant quelques mots :



ALEXANDRE : Tout va bien, au retour on se
mange un truc bien gras (tout deux fois avec beaucoup de sauce) !



EMMA : Bonjour, j’ai bien reçu toutes vos
lettres et j’en suis contente. Je vais bien, préparez-moi un couscous ou des
sushis svp !



JULIETTE : Que du bonheur ! Réservez
comptoir 17 ! Gros bisous.



CLARA S. : Je n’ai pas les mots pour
décrire ce que je vis, merci d’avoir rendu ça possible. Pleins de bisous.



RÉMY : Tout va bien, mais hâte de rentrer
à Charlouze ! A bientôt, bisous.



OKSANA : Coucou, j’espère que ce n’est pas
trop le néant sans moi à la maison, hâte de manger un bon plat de maman.
Ramenez le chien à l’aéroport SVP ! JVM



RACHEL : Salut, je ne sais pas encore décrire
ce que je vis, vous me manquez très fort. Hâte de manger un bon repas. Ne m’oubliez
pas à l’aéroport le premier, gros bisous !!!



WILLIAM : Hey mom hey dad I received your
letters and they made me really happy. Im doing great here cant wait to come
back and tell you all about it.



PASCALINE: Coucou maman, tu n’imagines pas à
quel point cette expérience en vaut la peine. Merci d’avoir rendu tout ça possible,
hâte de tout raconter et de retrouver la bonne bouffe belge. Big kiss !



SÛRYAH : Yo moon, je suis encore vivante,
juste besoin de manger une mitraillette. Steuplait ne m’oublie pas à l’aéroport
et prend bien le chien et Léa. Gros bisous, je t’aime.



PAULINE T. : Salut les parents, merci pour
la lettre, ici tout se passe très bien. A plus dans le bus !



VALENTINE : Coucou la famille, c’est
encore mieux que ce que je pensais, je reste ici, on se voit quand vous venez l’année
prochaine ! Gros bisous, je vous aime quand même !



AMAYA : Todo bien, j’ai bien reçu la
lettre du 15, vous me manquez tous même Kiki. Hâte de vous revoir. PS :
vous pouvez acheter de la glace à la menthe. Je vous      aime. Besitos.



FLORENCE : Salut, j’espère que vous allez
bien. Merci pour les lettres, hâte de vous revoir. Gros bisous. PS :
est-ce que je pourrais avoir des yahourts à la fraise et des raviolis, svp 



MERLIN : Salut les vieux, ici ça se passe
super bien, limite envie de rester. Trop envie d’une bonne frite. Hâte de vous
voir !



LÉA : Coucou, j’espère que ça va bien, ici
c’est très chouette et on s’amuse bien. Vous me manquez (puisque tout le monde
fait des requêtes pour la nourriture, apportez-moi du chocolat svp). Bon
anniversaire Lisa !



MORRIGANE : RUTABAGA, coucou à tous, vous
me manquez beaucoup. Prenez soin de mon chat et de mes plantes. Elric, j’espère
que tu es sage avec Charlotte et gros bisous à tous !



CLARA D. : Coucou tout le monde, ici tout
va bien même si un carot cake ne me ferait pas de mal en rentrant.
Daddy, ik slaap heel goed op mijn
matje ! Margot, oublie pas mes vlogs. Love you.



ANNA : Salut salut, j’espère que vous
allez bien. Ici tout va pour le mieux, vous me manquez mais pas autant que la
bonne nourriture. Hâte de manger une pizza ou vietnamien à mon retour. Gros
bisous !



AÏTANA : Coucou tout le monde, tout se
passe super bien ici mais j’ai quand même hâte de revoir les garçons, Neïla, Adelin
et maman à l’aéroport. Rendez-vous à la friterie ! Gros bisous, je vous
aime !



MARINE : Coucou, tout va bien. Top ambiance,
hâte d’être mercredi pour vous revoir ! Bisous. PS : faites des
frites svp !



VICTORIA : Hello les parents, hâte de vous
voir mercredi, ici tout va super bien et ne m’oubliez pas à l’aéroport
 Vic 
PS: les 2 vic auront faim
(sushis pour dev et pizza pour daub)



ADRIANE : Hello les gars, tout se passe
super bien ici, on profite des derniers jours. Hâte de manger à la maison. Gros
bisous, je vous aime.



THARA : Hej, längtar efter att se dig igen
och att äta normal sova i min säng och krama om dig. Denna resa har verkligen
varit den mest rika nagonsin för mig men pga komforten längtar jag sa mycket
hem. Älskar dig sa mucket puss puss!



BASILE: Je vais bien. J’espère que vous aussi.



LOUISE : hello la famille, vous me manquez
grave tout se passe bien ici. Par contre maman please pas de retard à l’aéroport
et svp prévoyez de la nourriture pour mon retour biloko ya ko lia aya esa vraiment
kitoko te.



INGRID : Carissima Mamma e carissimo papà ,qui
in Burkina e un esperienza unica che mi sta piacendo da morire. Mi manchate un
sacco. Vi amo cosi tanto, la vostra Ingridina .



VICTORINE : Hello la famille, ici tout se
passe bien et j’espère que pour vous aussi. Hâte de vous revoir mercredi, gros
kiss, vic. Ps : lisez le mot de Vic n°2



GAIA : Caro papù, questo viaggio mi sta
piacendo molto, ma mi manca la pasta al dente ! TVB Mamã tenho imensas
saudades tuas e mal posso esperar de tudo te contar, luvu.



LENA : Coucou la famille, ici tout va
super, j’espère que vous aussi. Hâte d’être mercredi, gros bisous !



AUDREY : coucou la famille, j’espere que
vous allez bien, ici tous va bien mais la nourriture de la maison me manque. Biloko
ya ko lia aya esa kitoko te. vous me manque et j’ai hate de vous revoir



CHLOE : Hello la famille, ici tout est au
top. Hate de vous revoir mercredi, grosse bise



MARIA : Olá a todos ! Espero que
esteja tudo bem aí , por aqui tudo ótimo mas tenho muitas saudades e mal posso
esperar por voltar ! Bisousss



NICOLAS : Salut, je vais bien. J’espère
que tout se passe bien en Croatie, à toute !


Inscrivez-vous à notre newsletter