Bonjour tout le monde ! (...)" /> Bonjour tout le monde ! (...)" />

Le BN1 entame sa dernière ligne droite !

Le 25/07/2016
                                                                

Bonjour tout
le monde !

Nous avons
dépassé la moitié du séjour. Nous sommes bien installés dans notre école, ici à
Abomey. Le soleil et la chaleur ont fait place à la pluie et au vent hier soir
mais tout cela n’entache rien à notre bonne humeur !

Les journées
s’enchainent ainsi que les chantiers. On retrouve toujours ceux du chantier
« primaire » recouverts de peinture, ceux du chantier « agri »
recouverts de terre et ceux des chantiers « éco » et « santé »
avec plein d’histoires à nous raconter. 
Le chantier reboisement avance chaque jour un peu plus et nous permet
d’échanger avec nos correspondants et ainsi de renforcer nos amitiés. Nous
avons eu l’occasion de présenter notre cher pays à nos amis africains et de
partager notre culture qui semble tellement différente à la leur. Entre les
chants, les danses (que nous maîtrisons parfaitement à présent) et la
nourriture, le dépaysement est total. Nos journées sont complètes et les staffs
veillent à ce que nous ne manquions de rien.

Nous avons
eu droit à une matinée sportive, des témoignages de locaux et d’associations,
des débats endiablés qui nous remettent toujours en question et une journée
d’immersion chez nos correspondants qui n’a laissé personne indifférent. Nous
découvrons Abomey au fil de notre séjour qui nous réserve à chaque fois de
belles surprises, notamment avec ses coupures d’eau tous les deux jours.
Certes, nous sommes peut-être devenus méconnaissables mais pas si sales que
ça. 

La vie en
communauté se passe à merveille même si s’isoler un peu est parfois vital. Nous
profitons de chaque repas, chaque temps libre passé ensemble et de chaque
douche. Le repos est de mise pour ne pas tomber malade. Isaline, notre médecin
est aussi à nos petits soins mais rassurez-vous, l’Afrique n’est pas hostile
comme on pourrait le croire.

En attendant
de vous raconter nos aventures !

 

Emma
B. : C’est dingue comme le temps passe vite ! On a dépassé la moitié
du Do It et on a déjà la tête plein de souvenirs ! On avance bien dans le
reboisement et on échange énormément avec nos correspondants ! Bref, on
vit l’expérience comme il le faut et ce n’est pas encore fini !

Cyril :
Vous me manquez beaucoup mais je vis une expérience de dingue !

Marguerite :
Hello la famille, ici tout va bien ! L’ambiance est géniale et on ne fait
que danser et chanter. Mais bien sûr, nous travaillons et transpirons bien.
Donc, la vie roule et je vous dis encore un gros MERCI ! Bisous à vous de
loin !

Darius :
Salut, je vais bien pour l’instant même si j’ai été malade 2-3 jours. La rencontre
avec les correspondants était bien festive. Ils sont sympas et accueillants
mais certains sont un peu oppressants. Je trouve que les repas sont bons mais
ce n’est pas le cas de tout le monde. J’espère encore passer de bons moments et
vous voir en pleine forme lors de mon retour.

Blanche :
Afongadgia ! Ici on respire le bonheur d’une nouvelle culture et d’un
nouveau mode de vie ! Même si la Belgique me manque, je passe un
merveilleux séjour ! Awanou kaka à ma famille pour m’avoir permis de faire
ce voyage !

Emma
V. : Afongadgia, ici je vis à fond dans le moment présent. C’est une
expérience de dingue. Plein de souvenirs à vous raconter en rentrant. Je vous
aime.

Clémence :
Hello ! Je passe de merveilleux moments ! J’ai des étoiles, enfin du
soleil, plein les yeux ! Je vous aime, bisous la Belgique !

Céline :
Bonjour ! Tout va bien au Bénin. J’adore découvrir la culture, la
nourriture et le pays. Les correspondants sont super. Bisous, je vous aime
fort !

Andres :
Ce voyage me permet de voir que les mentalités sont très différentes selon les
pays.

Mathilda :
Coucou ma petite famille ! Ici, c’est vraiment l’ambiance africaine. On
s’amuse comme des petits fous. Je vais très bien et j’espère que vous aussi.
Bisous du Bénin.

Amélie :
Ici tout est génial. J’ai un sourire béat sur le visage depuis que nous sommes
arrivés. Encore merci de m’avoir permis de vivre cette aventure. Je vous aime.

Héloïse :
Afongadja ! J’espère que tout va bien. Le Bénin répond à toutes mes attentes
et plus encore. Gros bisous, je vous aime.

Florence :
Ici tout roule, pas de soucis. Je savoure chaque seconde de chaque minute,
c’est dingue. Sita je pense à toi. Je vous aime, des kiss.

Roxanne :
Tout se passe super bien, je vis un rêve ! J’espère que c’est pareil de
votre côté et que vous profitez de ces vacances (sans moi !). Vous aurez
bientôt des nouvelles de moi par l’intermédiaire de mamy donc gros bisous, je
vous aime !

Antoine :
Coucou Papa et Maman ! Ici tout va bien. Un peu fatigué mais toujours au
taquet. Je profite à fond de cette merveilleuse expérience.

Elisa :
Salut les amis ! Ici tout va bien et je m’amuse beaucoup. Nos
correspondants sont super cool et on découvre de nombreuses choses ici au
Bénin. Vous me manquez, gros bisous à toute la famille.

Oscar : Dear
Maman and Papa, I am having so much fun.
It has been an amazing experience so far.
I can’t wait to see you guys.

Juliet : Dear Mummy and
Papa, here all is well. So far it’s been amazing, it’s been an absolute roller
coaster of emotions. Though I have no desire to go back home, I can’t wait to
see you.
Have fun in Vietnam! Lots of
love.

Yasmina :
Afongandjia la famille ! Quelques phrases ne peuvent pas d’écrire tout ce que
je vis ici ! Mais sachez que je m’éclate ! Vous me manquez (un peu) !
Bisous.

Soukaïna :
Afongandjia ! Tout va bien ici. Je me sens Béninoise. Vous me manquez. On
se voit dans quelques jours !

Lise : Bonjour
le monde ! Je pense que j’ai débarqué sur une autre planète. Tout est
tellement différent ici, parfois c’est difficile de mettre des mots sur mes
sentiments. Je trouve ma place et mon corps s’acclimate bien au pays. Hadri, je
suis bien ton conseil. Hâte de vous revoir tous, Bisous ! Votre Lisou

Chloé :
Afongadjia la familia ! Je suis dans mon élément ici ! Je ne sais pas
si vous me reverrez un jour… Ça doit être la folie, ou peut-être le fait de
vivre pleinement l’instant présent qui me colle à la peau. Gros kiss mes petits
blancs. #Votre crêpe ratée.

Emilie :
Coucou ma petite famille ! C’est vraiment super ici. Une fois la chaleur
et les moustiques oubliés cette expérience est très enrichissante. Je vais très
bien et j’essaye de profiter un max de tout. Bisous bisous.

Zoé : Coucou
la famille ! Ici, tout se passe pour le mieux. Je vis vraiment un séjour
de dingue avec tout le groupe et les correspondants. Bisous.

Camille :
Coucou Maman, coucou Papa. Ici tout se passe bien, nous sommes entiers. On
apprend plein de choses. J’ai l’impression de devenir africaine tellement nous
sommes bien accueillis. Les correspondants sont extraordinaires. Je n’ai plus
envie de les quitter, je n’ai même plus envie de quitter le Bénin d’ailleurs. Je
vous envoie plein de bisous.

Yéliz :
Hey ! ici tout est génial ! je ne veux plus partir, je vous embrasse.

Charlotte :
Hello, ici tout va super bien et j’espère que Jackson va bien aussi !

Monique :
Hola familia ! Ici tout va bien. J’ai tellement de choses à vous raconter…
Je pense super fort à vous et même si je ne veux pas partir, j’ai hâte de vous
revoir !

Idoia :
Coucou papa, maman et Dorleta ! J’espère que vous allez bien. Ici on
s’amuse comme des petits fous ! Les correspondants sont trop sympas. J’ai
adoré mon chantier économique et l’immersion dans les familles. Gros bisous.

Louise :
Hello les parents, comment vous allez ? Je vous écris cette news pour vous
dire que tout va bien ici, je rencontre plein de personnes exceptionnelles, je
découvre des choses fantastiques et en apprend tous les jours. C’est vraiment
un voyage inoubliable !

Gaëlle :
Coucou ! Ici, tout va pour le mieux. Même plus envie de rentrer, c’est un
autre monde ! J’espère que tout roule, à bientôt. Bisous.

Joachim :
Salut la petite famille, ici le temps passe à une vitesse dingue. Vous ne me
manquez pas, c’est bon signe mais j’ai quand même hâte de vous revoir. Biz.

Felix :
Bonjour du Bénin ! Hâte d’acheter un djembé. PS : J’ai donné mon
collier d’immunité à un correspondant er j’ai eu ma première demande en
mariage