Retour au Burkina après 21 ans

Le 05/12/2014
                                                
Laurent Dejemeppe, membre du conseil d'Administration de DBA, est allé au Burkina Faso fin novembre. Invité pour les 20 ans de notre partenaire burkinabé, ASMADE, il a pu mesurer l'ampleur du travail mené au Sud.

Retour sur une semaine de (re)découvertes !

« Retourner au Burkina Faso après 21 ans, et ce dans le cadre des festivités de l’anniversaire des 20 ans de notre partenaire ASMADE, me laissait perplexe et un peu anxieux à la fois. 

Mais j’allais directement être mis à l’aise et replongé dans la marmite. Bon sang, Ouaga et Koudougou ont tellement changé et pourtant derrière cette première impression, les mêmes odeurs, les mêmes sourires, la même terre rouge et la même pauvreté, toujours aussi criante et révoltante. Les « Campore dégage » s’étalent sur les murs et les traces de la révolution sont encore visibles à quelques endroits. 

Le peuple burkinabé a donné à toute l’Afrique un exemple de changement de pouvoir dans la dignité. Les espoirs les plus fous hantent désormais la jeunesse qui se met à espérer un pays plus démocratique comme Sankara l’avait souhaité 27 ans plus tôt. 

Que de visages croisés, ceux de celles et ceux qui font que les Do It et les projets sur le terrain se mettent en place et se développent. Partenaires au sein d’Asmade, jeunes correspondants, directeurs d’écoles, chauffeurs, cuisiniers, responsables de comité de gestion des micro-barrages, tous nous ont communiqué les uns leur en-thousiasme, les autres leur volonté de faire progresser nos actions, et les derniers leurs mercis d’être à leur côté pour améliorer leur vie au quotidien. 

Traverser des rizières à perte de vue le long du micro barrage de Rialo, croiser les sourires des écoliers au sein de leur classe fraichement repeinte à Kamsi et au Sandié, participer à une journée de formation des futurs en-cadreurs du Do It 2015, cueillir des aubergines dans les jardins maraîchers de Nedialpoun et Moka,  observer çà et là des forêts entières d’acacias plantés par nos doïtiens ou caresser la joue d’un jeune nouveau-né dans le dispensaire de Nandiala, les empreintes de nos actions sont bien présentes à chaque visite comme pour nous démontrer, s’il le fallait encore, que les défis lancés depuis 20 ans ont bien été relevés!  

Enfin, célébrer avec notre partenaire Asmade, 20 ans de travail et se projeter avec lui dans les projets à venir, autant de moments précieux et riches en réflexion pour assurer la base de nos actions à venir. Mission accomplie. 

Quelle fierté d’avoir pu constater tout le travail accompli pendant un quart de siècle par tant de mains anonymes. Les mêmes, noires et blanches, qui s’entremêlent sur le logo de DBA. Nous en serons désormais les témoins privilégiés. 

Longue vie à DBA ! »

Laurent