Bakou, 18 ans, nous invite à oser nous engager pour réaliser nos rêves d'un monde meilleur ...

Le 25/09/2014
        

Hier, ça me paraît tellement loin maintenant, comme si une vie entière me séparait de cet hier, de cet avant. Que s’est-il passé ? Un Do It ! 

Ai-je ouvert les yeux et suis-je sorti d’un rêve ? Je crois que j’ai ouvert les yeux mais que je suis entré dans le rêve. Un rêve que je souhaite réaliser, un rêve que je souhaite vivre, tous les jours à partir d’hier jusqu’à demain. You may say I’m A dreamer, but I’m not the only one. La preuve ? Les 23 autres participants de notre groupe, les staffs et toutes les autres personnes qui veulent tenter de changer ce qu’elles ne peuvent accepter dans ce monde. 

Hier, c’était un monde différent, ou plutôt une vision du monde différente. 

L’année de formation a entamé le réveil d’une facette importante de mon être. Comment la décrire ? Le mot engagement sera certainement présent. L’ouverture d’esprit également, la prise de conscience aussi, Il n’y a pas assez de mots pour décrire cette facette indispensable à la vie que j’ai envie de mener, à la vie dont je veux découvrir toutes les belles opportunités qu’elle renferme, pour moi comme pour toute cette terre. C’est ça je crois. 

Si la formation l’a réveillée, ce voyage tout simplement magique l’a fait hurler de vigueur. Ce qu’on a vécu ici, et avec on je veux dire tout notre groupe, tous nos correspondants et toutes les personnes qui nous ont tellement marquées durant ces trois semaines, c’est tout simplement inoubliable et hélas indicible. Quand j’y repense, 3 semaines ce n’est pas grand-chose. Et pourtant, j’avais cette impression vraiment très étrange que, ici, en Afrique, se déroulait ma vraie vie, que j’y étais depuis des années déjà tout en sachant que le temps passait trop vite. 

Le Do It, c’est plus qu’un plongeon dans la réalité du quotidien malgache, c’est plus qu’une découverte d’une culture si belle qui a tout à offrir, c’est plus qu’un échange d’idées et d’opinions, c’est plus que les sourires, les danses et les chants, c’est plus que tout ça et bien plus encore. Le Do It c’est surtout un miroir, un miroir dans lequel tu décèles ton être, car nous avons tous changé lors de cette expérience de vie, et ça, à VIE. Ce miroir nous reflète aussi notre société telle qu’elle est, avec du recul, elle nous reflète toute notre vie d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Car il y a un demain. Je voudrais mettre ce demain en lien avec cette facette, car c’est elle qui va représenter la motivation pour changer ce monde qui pourrait être si beau pour chacun d’entre nous. Utopiste, idéaliste ? Certainement, et je suis fier de l’être. Car l’idéalisme est souvent méprisé, rejeté par notre société pragmatique. Mais idéalisme et réalisme ne feraient qu’un si un peu plus de gens osaient poursuivre cet idéal, appliquer ce rêve sans le cacher, sans avoir honte. 

Demain, c’est ça : vivre la vie dans une implication constante et ne pas la subir bêtement. Et ce Do It, c’est le commencement de demain. I hope some day you’ll Join us ; and the world bill be a better one. Imagine ...

Array ( )