Tout va bien au Sénégal 1

Le 25/07/2014
                                                        

Salaam Aleikhoum à tous !


Un premier pas en dehors de l’avion, nous avons très vite compris que quelques jours d’adaptation seraient nécessaires. Mais au fil jours, nous nous sommes habitués, le soleil nous a paru moins pesant et nous le supportons de mieux en mieux.


Durant la phase d’acclimatation, nous avons eu l’occasion de participer à l’ouverture des chantiers primaire, nous avons dansé et joué avec les enfants. Nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer nos correspondants. Ils sont vraiment incroyables. Nous parlons énormément avec eux de pleins  de sujets différents. Nous n’avons pas toujours la même opinion et de ce fait, nous aboutissons rapidement à des débats très animés qui nous font réfléchir et grandir. Chaque jour de nouveaux souvenirs s’ajoutent aux précédents grâce à ces jeunes tout simplement fantastiques. Notre première rencontre avec eux, leurs chants, leurs danses, leur accueil et leur bonne humeur resteront longtemps dans nos cœurs !


Mercredi matin, le commencement du chantier reboisement, notre chantier principal a marqué la fin de l’acclimatation. Dans un premier temps nous avons piqueté, c’est-à-dire que nous avons marqué les endroits où il fallait creuser. Nous avons déjà creusé beaucoup de cambés (trous en wolof).  Nous travaillons par groupe de 2 ou 3, mélangeant belges et sénégalais. Durant le reboisement nous avons le temps de débattre de sujets divers et variés qui créé une ambiance détendue et fraternelle. Ces premiers jours furent très enrichissants pour tous. Encore de belles journées en perspective !


Cécile, Pauline, Eva, Margaux, Alicia et Estelle sont arrivées à Dankh Sène, un petit village à proximité de Diourbel (notre lieu de logement) pour leur chantier primaire qui s’est déroulé à l’école du village. Une grosse soixantaine d’enfants les attendait pour la première activité bricolage : de la pâte à sel et des bateaux en papier, on peut dire que ça leur a plu ! Après une bonne nuit de sommeil, elles ont retrouvé une quarantaine d’enfants pour de nombreuses activités sportives sous un soleil de plomb. Elles ont  passé une superbe matinée à animer 40 enfants motivés, attentifs et souriants ! Après s’être reposées à l’ombre sous un arbre elles ont repris les activités de l’après-midi avec un bricolage : des petits lapins à partir de déchets ! Cette expérience leur a permis de réellement prendre conscience de la difficulté de gérer autant d’élèves et du manque de locaux et de matériel des écoles sénégalaises.


Clémence, Shanaël, Gina, Luca et Romane sont partis vers le dispensaire de Dankhsène. Sur place, ils ont eu l’occasion de discuter avec l’infirmier adjoint qui leur a expliqué les différentes sortes de campagnes vaccinations ainsi que le test de dépistage du paludisme. Ils ont aussi pu rendre visite à une femme qui  avait accouché durant la nuit. Après un doux réveil de la mosquée, ils ont pu entamer leur seconde journée de chantier avec la venue de plusieurs mamans et leurs bébés âgés d’environ 3 mois. Les aides de la sage-femme, appelées matrones, ont effectué 3 vaccins contre la diarrhée, la coqueluche et le pneumocoque. Cette expérience leur a fait prendre conscience d’un tas de choses. Premièrement, du réel manque de personnel, deuxièmement d’une certaine dépendance de l’hôpital le plus proche. Ils ont aussi pu constater une entre-aide importante entre les patients pour payer les médicaments et les consultations. Les prix de celle-ci étant l’équivalent de 50 cents chez nous. La vaccination pour les moins de 5 ans reste tout de même gratuite. Et enfin, ils ont pu se rendre compte de l’importance du rôle qu’occupe l’infirmier au sein du dispensaire, comparable à celui d’un médecin.

 

Gros bisous du Sénégal et à bientôt pour de nouvelles aventures !!!

Array ( )