Mada : Une semaine haute en couleurs et en émotions

Le 29/07/2013
                                                                
Nous voici au terme de cette deuxième semaine et chaque jour, nous en découvrons de plus en plus sur ce pays magnifique qu’est Madagascar.

Chers parents, chers amis,

Nous voici au terme de cette
deuxième semaine et chaque jour, nous en découvrons de plus en plus sur ce pays
magnifique qu’est Madagascar. Nos journées, bien chargées, étaient occupées en
majorité par le chantier principal mais aussi par les chantiers secondaires
pour chacun d’entre nous (santé, économique et primaire).

Chaque matin, 8h30, début du
chantier principal à Bemanunga. Nous commençons par le défrichage de l’école
afin de la rendre plus accueillante. Grâce au défrichage, nous avons pu dégager
un espace pour un périmètre maraicher (une sorte de potager) et la clôture de
l’école. Nous avons également creusé un puits pour alimenter en eau le
maraichage. De plus, nous avons poncé les murs, appliqué de la chaux, pour
ensuite pouvoir peindre en jaune les bâtiments. Nous avons aussi construit un
préau avec l’appui d’un menuisier. Ce hangar permettra d’avoir un coin d’ombre
ou d’abri dans la cour, juste à côté du maraichage. Malheureusement, nous
n’avons pas eu le temps de repeindre tous les bâtiments comme prévu (ça prend plein de temps de poncer les murs...) mais nous
avons repeint celui qui le nécessitait le plus. Mais nous sommes quand même
très fiers du résultat final. Le changement est plus que visible ! Et surtout, le plus important : ce que
nous avons retenu de ce chantier, c’est avant tout l’échange avec les
correspondants qui a été très bénéfique pour chacun d’entre nous.

Les chantiers secondaires ont été
aussi très enrichissants car nous avons été témoins des inégalités. Nous en
avions déjà parlé en formation mais c’est évidemment différent d’y être
confronté. Par exemple, les chantiers économiques étaient l’occasion de
découvrir la vie quotidienne de nombreux malgaches. Certains ont passé la
journée avec un réparateur de vélos, d’autres ont vendu du poisson sur le
marché et encore d’autres ont pu travailler chez un mécano… Les malgaches
étaient à chaque fois très étonnés, voire épatés, de nous voir travailler sans
être crevés dans les dix minutes. Les chantiers santé ont été très
bouleversants. La réalité a été très dure à accepter. En effet, voir un enfant
de 13 ans qui pèse seulement 16 kilo ne laisse pas indifférent et fait place à une
multitude de réflexions. La différence de moyens avec l’Europe est
énorme ; par exemple, l’infirmière du dispensaire de brousse n’est payée
que 50 € par mois pour un travail sans relâche et seule. Quant à ceux du
chantier primaire, ils ont passé 3 jours avec des enfants qui ne possédaient
pas beaucoup de biens mais un grand cœur ! Le fait qu’ils ne parlent pas
français n’a pas été longtemps un obstacle à la rencontre car les rires et la
joie nous ont rapidement unis. Le manque de matériel est frappant et surtout le
manque de places dans les locaux.

Cette deuxième semaine a enrichi
notre façon de penser et diversifier notre vision du monde. Elle nous a aussi
contraints à pousser la réflexion au-delà de la simple observation.

Nous espérons que ces nouvelles
vous feront plaisir. Même si tout se passe très bien ici, nous commençons à
ressentir l’envie de vous serrer dans nos bras. A dans moins d’une semaine, en
pleine forme et avec plein plein plein de choses à vous raconter.

Merci à vous tous de nous avoir
permis de vivre ce séjour, merci aussi à tous les gens qui nous ont accueillis,
principalement nos correspondants, sans qui le chantier n’aurait pas été le
même !

Veluma ! A bientôt J

L’équipe Mada

---

Voici quelques mots de chacun pour vous rassurer mais pas de panique, tout va bien ! :) 

 «  Bonjour papa, maman, les autres. Ici
tout va bien, vous me manquez beaucoup. On se voit le 3. Je vous aime. »
Antoine

 «  Coucou, ici tout baigne, je passe un
super voyage ! Votre fils dévoué et affectueux vous embrasse très
fort. » Simon

 « Tout
va bien et moi aussi. Hâte de vous raconter. Juste incroyable. Vous me manquez,
je vous aime. Pour Arthur : juste hâte de te partager toute cette joie.
Pense à moi autant que je pense à toi ! Je t’aime autant qu’il y a
d’étoiles dans ce magnifique ciel ! You miss me ! » Elise

 « Salut tout se passe très bien. Je vois
de superbes choses, je suis en bonne santé. Je mets bien ma crème solaire, ne
vous en faites pas. Bisous, je vous aime. » François

 « Coucou, j’espère que vous allez bien.
Ici c’est génial, intense et je suis super heureuse mais c’est difficile de
résumer tout ce qu’on vit en trois lignes ! Plein de bisous ! »
Hannah

 « Coucou, ici tout se passe bien.
J’espère que vous allez bien aussi ! Je vous raconterais les détails en
rentrant ! Joyeux anniversaire à ma petite sœur !!! Gros bisous, je
vous aime. » Clara

 « Ciao a tutti ! Ici c’est
complétement différent de la Belgique et grâce à ce voyage j’ai ouvert mes yeux
sur la chance qu’on a. Je serai bientôt de retour patatushs je vous adore. See
you soon Aligator » Maria

 « Salut tout le monde. J’espère que plein
de gens liront mon petit mot, je pense à vous. J’ai hâte de vous revoir au
retour. Bisous. » Marie

 « Salut mes petits poussins, juste pour
vous dire que je vais bien et que Madagascar me touche beaucoup. J’espère que
vous êtes au top. Le manque est quand même présent. Je vous aime ! »
Louise-Marie

 « Salut les gars, j’espère que vous allez
bien. Pour ma part, ce projet m’apporte beaucoup. Je me demande comment j’ai pu
hésiter à m’inscrire. J’espère que tout va bien Flo. Je vous aime.
Bisous. » Charlotte

 « Coucou. Tout va bien ici. J’aimerais
que vous soyez là pour voir tout ce que je vois. Ici on en apprend de plus en
plus chaque jour. J’espère que vous allez bien. Max tes jeux de mots débiles me
manquent ! Bisous ! Je vous aime ! » Claire

 « Salut ma petite famille adorée,
j’espère que vous allez bien. Ici, c’est vraiment dingue, j’en aurai des trucs
à vous raconter ! Morgane, j’espère que ta vie n’est pas trop monotone
sans moi ! Vous me manquez ! Je vous aime ! » Céline

« Bonjour bonjour ! J’espère que
vous allez tous bien et que vous profitez de vos vacances ! Ici je vais
bien, tout va bien, je vous raconterai tout ! Gros gros bisous. »
Jean-Baptiste

« Bonjour papa, maman et Arnaud (et
Germain ?). Ici, tout se passe super bien, et je ne suis toujours pas
malade. Je vous raconterai tout tout tout au retour car deux lignes ne
suffiront jamais. Vous et vos câlins me manquent, je vous aime, à très
bientôt. » Sarah Meulemans

« Bonjour mes parents chéris ! Il
n’y a
  pas de mots pour décrire ce que je
ressens ici. J’espère que tout le monde va bien, j’embrasse tout le monde. Je
vous aime. » Floriane

« Coucou, tout va super bien ici,
Madagascar me plait vraiment. J’ai tellement à vous raconter que je ne sais pas
le noter en ces quelques lignes… J’espère que vous allez bien. A
bientôt. » Tom

 « Salama, familia ! Muchisimas
felicidades a mama ! Por aqui va todo bien, los correspondants son
geniales y hemos trabajado muy bien en el colegio. Hasta pronto ! »
Terina

  «  Coucou la compagnie J !
Merci pour votre petite carte très inattendue (hum-hum) et philosophique. Ici
tout va bien, c’est génial ! Apprêtez-vous à des heures de racontage à vous
bousill
er les oreilles ! Gros bisous. » Maïllounette

 «  Hakuna matata comme toujours
ici ! A dans une semaine déjà, le temps passe trop vite… Trudy, courage
pour l’opé, je pense à toi et surtout je t’adore ! 
J
Kisses. » Val

"Ola ! Tout se passe bien ici ! Le temps file à une allure de fou ! Grooooooos bisous à tous. Soyez bien sages et surtout ne changez pas ;). Biz biz" Elé/Nonor

Inscrivez-vous à notre newsletter