Afongadja du BN2

Le 26/07/2013

Afongadja (bonjour) !

Avant, tout sachez que nous allons bien et que cette première semaine a été extra ! 

Après un bon vol sans retard, nous sommes arrivés à Cotonou où nous avons passé notre première nuit. Le lendemain, nous avons découvert les paysages béninois, lors du trajet qui nous a conduits à Abomey.

A peine installés, nous avons eu le bonheur de rencontrer nos correspondants, lors d’une cérémonie d’ouverture. Nous nous sommes tout de suite sentis bien accueillis et avons appris pas mal de chants que nous entonnons maintenant au démarrage de chaque journée lors d’un rassemblement.

Dimanche dernier, nous nous sommes lancés à la conquête d’Abomey lors d’un jeu de ville avec les correspondants. Par équipes de 7, nous avons découvert les lieux principaux de notre ville d’accueil et avons reçu plein d’explications sur le Bénin et sa culture (connaissez-vous le nom de l’équipe nationale de foot ou encore l’histoire des rois d’Abomey ?).

L’après-midi, des épreuves sportives nous attendaient. Malgré la chaleur, nous étions déterminés à faire gagner nos équipes respectives. 

Enfin, nous avons visité l’orphelinat où le chantier primaire a lieu. Ce fut un moment d’émotions pour tous. 

Lundi, nous avons appris les techniques de reboisement et mardi, nous avons commencé les différents chantiers.

Le reboisement avance bien : jalonner, piqueter, charger/décharger les plants, creuser et planter. Ces étapes n’ont plus de secret pour nous et s’effectuent chaque jour dans la bonne humeur. Notre objectif de fin de semaine : 5000 arbres !

Le chantier primaire : les enfants sont plein d’énergie, ils sont carrément increvables ! Nous chantons, jouons, dansons, bricolons et nous amusons comme des fous !

Le chantier radio : avec des thèmes comme « la jeunesse » ou « l’environnement », il y a beaucoup de choses à dire. Nos compagnons ont très bien géré !

Le chantier économique : il nous permet de découvrir le quotidien d’un marchand béninois. Pour un jour, nous sommes devenus assistants coiffeurs, couturiers, marchands d’épices ou encore serveurs dans un maquis. Les clients sont souvent étonnés de voir des «yovos» (« blancs ») travailler et sont curieux d’en savoir plus sur les projets que nous menons. Les discussions s’engagent facilement et nous permettent d’apprendre plein de choses. 

Le chantier santé : les jeunes qui ont choisi ce chantier ont eu la chance de participer à une campagne de vaccination (en donnant des gouttes à des enfants pour lutter contre la polio) et à des consultations prénatales dans le village d’Allahé.

Après nos journées de chantier, nous profitons d’un peu de temps libre pour écrire nos carnets de bord, faire nos lessives, jouer aux cartes, chanter, papoter. Nous nous sentons bien dans notre lieu d’accueil (une école).

Notre cuisinier, Adjaba, nous mitonne de bons petits plats (béninois : igname pilé, riz en sauce, etc. mais aussi belges : nous avons eu droit à des frites le jour de la fête nationale) et d’excellents desserts (salade de fruit, pudding au chocolat, etc.).

Bref, on profite bien de ce séjour !! 

Gros bisous à nos chers parents à qui nous pensons bien fort !

Le groupe Bénin 2


Inscrivez-vous à notre newsletter